Les BEaux-Arts dans tous les sens

Olivier Aballain

— 

La maquette tactile du musée n'est pas encore terminée. Elle sera définitivement installée au mois de janvier.
La maquette tactile du musée n'est pas encore terminée. Elle sera définitivement installée au mois de janvier. — M. Libert / 20 Minutes

Travailler l'accessibilité d'un musée, ce n'est pas seulement installer des rampes d'accès. En présentant samedi la maquette tactile de son bâtiment, le Palais des Beaux-Arts de Lille a marqué d'une pierre blanche la journée internationale du handicap. L'institution lilloise développe de plus en plus d'outils pour tous les publics. « La maquette rend l'architecture accessible au toucher pour les personnes mal voyantes, et visuellement facile à appréhender pour les enfants », témoigne Elisabeth Vanyper, en charge du projet au Palais des Beaux-Arts.

Des sculptures à toucher
L'outil trônera dans l'atrium à partir de janvier. Réalisé par l'agence Archi'Tact, il servira de support aux visites « de médiation » déjà organisées tous les trimestres à destination du public mal-voyant. « Ça nous permettra d'y inclure l'architecture néoclassique du XIXe siècle », ajoute Elisabeth Vanyper.
« On nous laisse toucher des sculptures ou des reproductions avec des gants, tout est pensé c'est très agréable », explique ainsi Eric Taquet, un mal-voyant devenu un habitué du musée depuis l'instauration des visites il y a deux ans. Un autre amateur d'art, non-voyant, décrit les tableaux reproduits par des procédés thermogonflables dont la structure permet de rendre les nuances de couleur. Une dizaine de personnes en profite tous les trois mois. Eric Taquet apprécie : « Certains conservateurs sont frileux, ne veulent pas qu'on touche, ont peur qu'on abîme. Et puis faire des reproductions, ça coûte cher ». Alors le musée réfléchit à élargir encore sa palette d'outils. « Fin mars 2012 nous rendrons disponible un visioguide en trois langues et en langue des signes », annonce Anne-François Lemaître, directrice du développement au musée. Et un nouvel élévateur est prévu pour l'accès au musée des personnes à mobilité réduite.

Tablettes

Un ensemble de tablettes tactiles sera également proposé à partir de 2013, à destination des enfants de 8-12 ans sourds ou autistes. Le projet, réalisé autour des collections du musée, répond à un appel d'offre lancé par le Pôle Images Nord-Pas-de-Calais.