DSK auditionné en janvier ?

Olivier Aballain

— 

DSK demande à être entendu à Lille.
DSK demande à être entendu à Lille. — R. CHAMPALAUNE / SIPA

On l'attendait à Lille dans les tous prochains jours. Mais l'audition de Dominique Strauss-Kahn, dans le cadre de l'enquête pour proxénétisme ouverte autour du Carlton, ne devrait pas avoir lieu avant le mois de janvier. C'est le site internet du Point qui révélait l'information hier en expliquant que le délai était dû à l'expertise d'un téléphone saisi auprès de l'homme d'affaires du Pas-de-Calais Fabrice Paszkowski. Pierre angulaire du dossier, ce chef d'entreprise est soupçonné d'avoir multiplié les visites à DSK en compagnie de prostituées.

L'analyse du téléphone

prend plus de temps que prévu
Le fameux téléphone aurait été abandonné auprès de Dominique Strauss-Kahn par l'homme d'affaires lors de l'une des soirées organisées à l'hôtel Murano, à Paris en février 2011. Celui qui était alors encore le patron du FMI s'en serait ensuite servi pour son compte personnel.
Récupéré en mai 2011 par Fabrice Paszkowski lors d'une de ses visites à Washington, l'appareil a alors été réinitialisé. Mais il reste possible de retrouver la trace des textos émis et reçus même après une telle opération, d'autant qu'un certain nombre d'informations sont stockées pendant un an par les opérateurs de téléphonie mobile.
Le contenu de certains de ces textos a d'ailleurs déjà fuité dans la presse, comme cette question posée par DSK à son ami nordiste : « Tu viens accompagné à Washington ? ». Mais il semblerait que l'expertise des parties manquantes (notamment toutes les réponses reçues par le téléphone) prenne plus de temps que prévu. Elle permettra aux juges d'instruction de préciser le rôle exact de Dominique Strauss-Kahn, qui avait demandé le 11 novembre à être entendu « le plus vite possible » dans ce dossier.O. A.

MEnault

L'ancien patron de la police nordiste, Jean-Claude Menault, a été auditionné toute la journée de vendredi par les juges d'instruction. Ayant participé à l'un des voyages à Washington auprès de DSK, il a le statut de « témoin assisté ».