Dans certains cas, l'attente dans les gares va devenir plus importante pour attraper sa correspondance.
Dans certains cas, l'attente dans les gares va devenir plus importante pour attraper sa correspondance. — M.libert / 20 Minutes

Lille

Les horaires cadencés vont bousculer le train de vie

Transports Certains usagers de la SNCF s'inquiètent

Les nouveaux horaires de train font grincer quelques dents. Mercredi soir, l'inquiétude de certains usagers était palpable lors du comité de ligne SNCF organisé à l'hôtel de région, à Lille. « Ces comités ont été créés pour corriger les horaires en tenant compte des avis des voyageurs », souligne Gérard Dupagny. Avec la nouvelle politique de cadencement des horaires, l'aménagement risque de devenir impossible.

Une situation angoissante
A partir du 11 décembre, c'est Réseau Ferré de France, propriétaire des voies de chemin de fer, qui va fixer la grille horaire pour rentabiliser son réseau et l'ouvrir plus facilement à la concurrence. Chaque liaison sera associée à une minute fixe de départ et d'arrivée. « Ce sera aux voyageurs de s'adapter », reconnaît Jacques Goolen, directeur régional de la SNCF. Ou de reprendre la voiture, comme le regrette une habituée du trajet Saint-André-Armentières. « Je ne vais pas attendre trois quarts d'heure de plus chaque jour pour prendre mon train », explique-t-elle. Pour certains lycéens, cette nouvelle programmation horaire fait arriver une demi-heure trop tôt ou trop tard. « Pour les gens qui peuvent avoir des horaires flexibles, ça ne pose pas de problème, note Gilles Laurent, de l'Union des voyageurs du Nord. Pour les autres, c'est une situation angoissante ». Une analyse théorique des services techniques de la région estime que sur 15 000 voyages étudiés, environ 1 300 voyageurs pourraient être déphasés et ennuyés par ces nouveaux horaires, soit un peu moins de 10 %. En février, de nouveaux comités de ligne doivent évaluer les retours d'expérience.