Le retraité piégé par une webcam a pris six mois

— 

Quelle mouche a bien piqué ce retraité ? Hier, le tribunal correctionnel de Lille a condamné un homme de 58 ans, d'Hallennes-lez-Haubourdin, à six mois de prison avec sursis pour vol et dégradations, avec mise à l'épreuve. En mars, un couple, las de voir leur pelouse polluée par des produits chimiques et leur boîte aux lettres détériorée, avait installé une webcam pour surveiller. Surprise : leur voisin est confondu par cette caméra improvisée, suggérée par les gendarmes. « C'était le gars sympa à qui les autres habitants de la rue confiaient leurs clés en vacances », précise, dépitée, Valérie, la femme du couple victime. Pas sûr que ce soit désormais le cas. Le retraité, qui n'avait jamais été condamné auparavant, est également soumis à une obligation de soins. « On a trop chargé sa barque », regrette son avocat, qui invoque un banal conflit de voisinage ayant dégénéré. Pourtant, au même endroit, une jeune femme avait déjà signalé des dégradations. Il y a sept ans.G. T.