La Fnac se rapproche d'Euralille

Thierry Butzbach

— 

Les deux magasins actuels de la Fnac au centre-ville sont séparés par la rue du Sec-Arembault.
Les deux magasins actuels de la Fnac au centre-ville sont séparés par la rue du Sec-Arembault. — M. Libert / 20 Minutes

La Fnac vise Euralille. Selon nos informations, l'enseigne du groupe PPR est en négociations avancées avec le groupe Unibail-Rodanco, propriétaire du centre commercial. L'enseigne culturelle viendrait occuper tout ou partie des anciens locaux de Planète Saturn, au fond du mall.
Depuis le départ du magasin de distribution de produits électroniques et électroménagers, en 2007, ces 4 500 mètres carrés sur deux étages attendaient de trouver preneur. Et la fréquentation du centre a chuté de 14 à 12 millions de visiteurs par an.

Un ou deux niveaux ?
« L'arrivée de la Fnac serait une excellente nouvelle », concède Laure Mouchot, la directrice d'Euralille, sans pour autant confirmer l'information. Même refus du côté de la Fnac, où l'on dit préparer de nouveaux aménagements intérieurs au magasin numérique. De source interne, les salariés n'ont pas été mis dans la confidence. Mais Alain Flipo, président de la commission commerce de la CCI et propriétaire d'un magasin en rez-de-chassée d'Euralille indique de son côté que « les discussions portent sur la reprise d'un seul ou des deux niveaux ».
Cette arrivée comblerait au moins partiellement une dent creuse qui représente 7 % de la surface commerciale d'Euralille. Et tomberait à point nommé pour un centre qui date de 1994, et qui prépare sa cure de jouvence. Le cabinet d'architecture Jean Nouvel, déjà en charge de la construction à l'époque, a été missionné pour la rénovation. La construction de verrières pour l'obtention de puits de lumières est envisagée afin de métamorphoser l'ambiance du centre. « L'idée est d'y apporter plus de clarté et d'humanité », précise-t-on à Euralille. Si les autorisations administratives sont obtenues rapidement, les travaux débuteront au premier semestre 2012.

Gare

L'espace visé par la Fnac est aussi le plus proche, géographiquement, de la gare Lille-Europe. De quoi donner du poids au projet d'ouverture de la gare vers le centre commercial, défendu par le service Gare et Connexions de la SNCF. Mais aucun chantier d'envergure n'est prévu avant 2014.