L'école du sport contre l'obésité

Gilles Durand

— 

Un peu partout dans l'académie, les profs se mobilisent pour relancer le sport à l'école.
Un peu partout dans l'académie, les profs se mobilisent pour relancer le sport à l'école. — M.Libert / 20 Minutes

Faire du sport pour maigrir. La récente cartographie de l'obésité des élèves de 6e dans l'académie de Lille offre un relief particulier à la journée du sport scolaire organisée aujourd'hui. Hormis dans le Douaisis et l'Artois, près d'un enfant sur cinq souffre d'obésité dans la région*.

Un effectif qui s'effrite
D'où l'intention du rectorat de tenter de rectifier le tir grâce au sport. « Il faut doubler le nombre de licenciés dans les associations sportives scolaires dans les trois ou quatre ans », espère la rectrice, Marie-Jeanne Philippe, relayant la demande du ministre de l'Education. D'après elle, l'objectif est réalisable, car « il y a de fortes disparités entre les établissements ». Principale concernée : l'Usep (union sportive de l'enseignement du premier degré) dont les effectifs s'effritent depuis quatre ou cinq ans. « Nous avons eu jusqu'à 100 000 enfants dans les années 1990, aujourd'hui, il en reste la moitié », souligne Guy Dhellemme, délégué départemental de l'Usep. La crise du bénévolat, la disparition des décharges et l'absence de moyens spécifiques expliquent cette baisse qui sera difficile à endiguer, selon certains instituteurs.
L'UNSS (union nationale du sport scolaire) qui chapeaute l'enseignement du second degré, est moins touchée. « Nous avons une marge de progression dans les lycées professionnels et en lançant de nouvelles disciplines », note Thierry Thébert, directeur régional de l'UNSS. Il y a trois ans, l'Usep avait trouvé le sport miracle pour attiser l'intérêt des élèves : le kinbal. Un sport pratiqué par trois équipes avec un gros ballon de 1,20 mètre pour un kilo. « Doubler le nombre d'adhérents paraît néanmoins ambitieux », s'inquiète-t-on à l'UNSS. Même si la journée du sport scolaire connaît, cette année, un engouement plus important que l'an dernier : 25 projets régionaux en Usep et presque autant au niveau du département du nord en UNSS.