Les migrants victimes d'une société privée de gardiennage

©2006 20 minutes

— 

Une zone de non-droit. Le service britannique des prisons a publié un rapport très sévère hier sur trois centres gérés par les services britanniques d'immigration de Calais et de ses environs. Selon Ann Owers, inspecteur en chef des prisons britanniques, les cellules dans lesquelles sont gardés les candidats à l'immigration vers la Grande-Bretagne, à Coquelles, sont « totalement inadéquates et les conditions sanitaires insuffisantes ». Londres a délégué la gestion de ces trois centres à la société privée Group 4 Securicor. Selon le rapport, les cellules du terminal marchandise de Coquelles sont dans un tel état que le personnel les compare à des « chenils ». Ces cellules, pouvant contenir jusqu'à six personnes dans 12 m2, sont seulement équipées d'un trou dans le sol en guise de WC. Autre problème : le personnel de Group 4 Securicor n'a aucune idée de la législation à appliquer, française ou britannique, en cas de problème avec un immigrant.