Les vélos FidÈles aux postes

Olivier Aballain

— 

Les vélos, ici devant le lycée Montebello, ont monopolisé le carrefour.
Les vélos, ici devant le lycée Montebello, ont monopolisé le carrefour. — M. LIBERT / 20 Minutes

Attention vélos ! Pas de panneau officiel mais un constat, samedi, pour les quelques dizaines de cyclistes rassemblés Porte des Postes à Lille : l'endroit est n'est pas fait pour les inconditionnels de la petite reine. L'asso Droit au vélo (Adav), qui organisait cette manifestation, n'y va pas par quatre chemins : « Chaque jour, les cyclistes qui empruntent cette porte courent de grands dangers ». Et comme la ville s'attend à voir grimper la pratique du vélo avec l'arrivée des V'Lille ce vendredi, ça fait désordre.

Patience
Les manifestants dénoncent l'absence de voie protégée sur le giratoire. Or de nombreux lycéens, notamment, empruntent ce carrefour. Vinciane Faber, l'élue lilloise en charge du plan vélo, promet d'aborder le sujet à la prochaine réunion avec les assos, début octobre. « Mais on ne pourra pas tout faire d'un coup », prévient déjà l'élue écolo. Une refonte coûterait « plusieurs centaines de milliers d'euros ». Et l'enveloppe allouée aux aménagements cyclables dans toute l'agglo (4 millions d'euros par an) est déjà bien utilisée. En attendant une « rallonge » éventuelle, l'élue compte plutôt sur « l'effet de masse » que produira le V'Lille. « On est plus visibles quand on est plus nombreux. »

Plan vélo

Le plan vélo se concentre pour l'instant sur l'aménagement des « grandes traversantes », comme l'avenue Kennedy ou la rue Jacquemard-Giélée.