Le site Altadis au point mort

©2006 20 minutes

— 

Altadis : la municipalité de Lille ne voit toujours rien venir... et s'inquiète. Lors d'une réunion publique au sujet de l'avenir du quartier Petit Maroc, la mairie a fait savoir « qu'aucune proposition de revitalisation ne nous est parvenue », explique Pascal Percq, directeur de la démocratie participative. En avril 2005, Altadis s'était engagée à recréer les 525 emplois supprimés sur son site, dans le cadre d'une convention de revitalisation signée avec l'Etat. Le fabricant de tabac propose ainsi l'octroi de prêt à taux zéro afin d'encourager la création d'emplois et en a confié la charge à la société Sodie. « Nous n'avons pas commencé notre mission, explique Rosine Godin, responsable de projet. Nous attendons la fin d'une mission immobilière demandée par Altadis sur son site. » Un démantèlement des équipements est en cours et s'achèvera fin juin. C. B.