L'industrie au service de l'emploi tertiaire

©2006 20 minutes

— 

Un déclin de l'activité industrielle à relativiser. Hier, l'Insee et la région présentaient les évolutions de l'emploi salarié en Nord-Pas-de-Calais. « Certes, le secteur industriel a perdu 18 % de ses emplois entre 1990 et 2003, mais il est le moteur de l'économie tertiaire [+ 31 % d'emplois sur la même période] », explique Danièle Lavenseau, de l'Insee. Comme l'usine automobile Toyota de Valenciennes, de nombreuses industries font appel à des sociétés extérieures pour prendre en charge des services tels que le nettoyage ou l'assistance. « Nous travaillons avec une quinzaine d'entreprises [150 salariés sur près de 4 000 au total] pour sous-traiter nos activités de services », explique Eric Moyère, de Toyota.

Autre point souligné par l'Insee : le recours à l'emploi intérimaire. « Dans l'industrie, une personne sur deux est dans ce cas de figure, estime Danièle Lavenseau. Or, ces personnes sont comptabilisées dans le secteur tertiaire. » Une donne que confirme Eric Moyère : « En 2005, sur 1 000 personnes embauchées, 400 étaient intérimaires. »

Pour l'Insee, le Nord reste tout de même une grande région industrielle « en mutation », moins dépendante de ses secteurs traditionnels comme le textile.

Anne Fauquembergue