LILLE - Grève surprise à Eurotunnel

— 

Mouvement surprise des salariés d'Eurotunnel. Alors que la menace de grève avait été abandonnée par l'intersyndicale CGT-CFDT-FO le week-end dernier, des débrayages se produisent depuis lundi après-midi. « Ce sont les salariés eux-mêmes qui ont voulu cesser le travail », indique Philippe Vanderbec, élu CGT. Les grévistes réclament une prime de « remotivation » de 3 000 €. Du côté d'Eurotunnel, on souligne que le mouvement, qui n'a entraîné « aucune perturbation », est « très peu » suivi. « Dès lundi, vingt-et-un conducteurs sur vingt-six étaient mobilisés, répond la CGT, mais la direction les remplace par des cadres ou des Anglais ». Les deux parties se disent encore ouvertes à la discussion.O. A.