Une quarantaine d'interpellations

©2006 20 minutes

— 

La fin de la manifestation a été marquée par d'importants heurts entre les forces de l'ordre et près de 200 casseurs. Après avoir monté une barricade à l'entrée de la rue de Paris, les fauteurs de troubles se sont fait charger par les CRS. Les casseurs se sont alors défendus en lançant des projectiles avant de remonter la rue. Feux de poubelles, bris de pare-brise et débordements, celle-ci ressemblait à un vaste champ de bataille.

« Il s'agit essentiellement d'un groupe d'étudiants et de lycéens d'extrême gauche et d'anarchistes qui cherchaient avant tout l'affrontement », déplorait une source policière. Les casseurs se sont ensuite rassemblés dans le Vieux-Lille où ils ont continué à saccager les voitures garées dans le quartier. Puis ils se sont dirigés vers l'Opéra où des affrontements se sont produits. Les forces de l'ordre ont interpellé une quarantaine de personnes, dont une dizaine a été placée en garde à vue. Peu après 20 h, le calme était revenu. A. F. & V. V.