Examens : les universités planchent sur le sujet

©2006 20 minutes

— 

« Trouver des solutions pour évaluer les étudiants lors du deuxième semestre. » Pour Françoise Dekeuwer-Défossez, doyenne de l'université des sciences juridiques, politiques et sociales de Lille-II, il y a urgence. « Pour les étudiants en master 2, le semestre est déjà compromis, explique-t-elle. On peut encore envisager de repousser les examens fin mai ou début juin pour les licences et les masters 1. »

De son côté, l'université de Lille-III a pris les devants. Le conseil des études et de la vie universitaire a décidé de créer un dispositif de tutorat qu'elle doit dévoiler aujourd'hui. Pour Théo Bélaud, vice-président étudiant de l'université, « cette annonce permet de ne pas crisper l'ambiance entre les pros et antiblocage ». Lille-I annonce aussi des procédures de rattrapage pour valider les enseignements du second semestre. Hier, les étudiants étaient toujours mobilisés à Lille. Déguisés en CRS, militants UMP ou en Premier ministre, une centaine d'entre eux ont défilé du métro République à la Grand'Place. A. F.