Alex Türk : « Remonter à la source des violences »

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Interview d'Alex Türk, sénateur (UMP) du Nord et président de la mission sénatoriale d'information sur les politiques conduites envers les quartiers en difficulté.

La question des violences urbaines est abordée aujourd'hui au Sénat. A quoi sert votre mission ?

Il s'agit de rencontrer les acteurs des villes, les maires, éducateurs ou universitaires pour comprendre les causes profondes des violences urbaines de novembre dernier.

Avez-vous déjà des éléments d'explication ?

Pour l'instant, on a beaucoup de pistes sans avoir d'éléments stratégiques. Certains acteurs évoquent l'emploi, la drogue ou l'éducation. Je veux d'abord remonter à la causalité première.

C'est-à-dire ?

On veut savoir pourquoi les familles n'ont plus de repères. Est-ce à cause du chômage ? Qui amène à la drogue ? C'est peut-être un cercle vicieux où tout est lié.

Est-ce une mission impossible ?

Je suis très réaliste. On est pris dans un engrenage. Il est urgent de trouver des solutions mais il est difficile d'en trouver à court terme. On a évoqué des remèdes comme le sport ou la culture, mais comment agencer tout ça ? On commencera à y voir plus clair en juin.

Recueilli par F. B.

La mission a été créée le 22 décembre. Elle a déjà reçu 22 personnalités au cours de cinq séances d'audition. Elle se rendra à Strasbourg jeudi et à Roubaix et Lille en mai.