Enquête ouverte dans l'affaire des steaks hachés contaminés

— 

Trois abattoirs allemands dans le collimateur. Le procureur de Douai a ouvert vendredi une enquête préliminaire pour blessures involontaires dans l'affaire des steaks hachés contaminés par une bactérie E.Coli, laquelle a conduit à l'hospitalisation de douze personnes qui en avaient consommé. Sept plaintes ont, pour l'instant, été déposées et regroupées à Douai dont trois victimes sont originaires. « L'enquête va durer plusieurs mois et pourra s'étendre au-delà de nos frontières », prévient Eric Vaillant, procureur de Douai. Les enquêteurs doivent vérifier si les malades ont bien été contaminés par l'ingestion de viande hachée et rechercher comment et pourquoi cette viande a été souillée. La piste allemande semble privilégiée. Selon l'enquête de la direction générale de l'alimentation (DGAL), la viande incriminée provenait à 85 % d'Allemagne et à 15 % d'Italie. « On suspecte trois abattoirs allemands où la bactérie fécale a pu se coller à la viande », avoue la DGAL. Il pourrait s'agir d'un manquement d'hygiène dans ces abattoirs.
Dans cette affaire, comme 20 Minutes l'annonçait dès le début, des produits Cergel, vendus chez Auchan, sont également susceptibles de provoquer la contamination.G. D.