Le stade se borne à Villeneuve d'Ascq

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Sans surprise. Le grand stade de football sera bien construit à Villeneuve d'Ascq. Ainsi en a décidé le Conseil communautaire vendredi soir en votant à plus de 87 % – 145 voix sur 166 – pour la création de cet équipement sur la Borne de l'espoir, seul site proposé au vote. Mais de nombreuses questions restent en suspens. « Quel sera le coût total du stade ? Et quels en seront les délais d'aménagement ? », a souligné Jean-Pierre Marescaux (PC).

En effet, si le nombre de places inscrit dans la délibération est évalué entre 40 000 et 50 000, et le coût du stade estimé à 170 millions d'euros, « rien n'est définitif ce soir [vendredi soir] », a précisé Pierre Mauroy (PS), président du conseil communautaire. Notamment sur le principe du partenariat public privé (PPP). « Vous proposez un PPP. Nous on vous propose d'aller plus loin, faisons un investissement tout privé », a suggéré Henri Ségard (UMP). Une possibilité appuyée par Bernard Guillemenot, directeur général des services. « Le PPP est sans limite et n'exclut pas le tout privé. » Tandis que Jean-Michel Stievenard, maire (PS) de Villeneuve d'Ascq s'impatiente déjà : « Il faut faire le stade au plus vite en tenant compte de l'impatience du club et de celle des riverains du stadium – où les matchs du Losc ont actuellement lieu. »

Il faudra pourtant attendre. Selon Michelle Demessine (PCF), présidente de la commission Grand stade, celui-ci ne verra pas le jour avant quatre ans. Prochaine étape : la validation du recours au privé par le Conseil de communauté. A l'automne...

F. B.

critiques Les Verts et Front national (FN) ont voté contre le projet. Les premiers estiment que ce stade est un équipement surdimensionné. Le FN, quant à lui, était favorable à un stade en centre-ville de Lille.