Changement de dispositif programmé

Gilles Durand

— 

A partir du 1er janvier, tous les lycéens de la métropole lilloise vont devoir payer le bus.
A partir du 1er janvier, tous les lycéens de la métropole lilloise vont devoir payer le bus. — M.Libert / 20 Minutes

Six mois de sursis, mais après, il faudra payer. Vendredi, le conseil communautaire de Lille Métropole a voté un prolongement de la gratuité des transports en commun pour les lycéens dont l'établissement se situe à plus de 3 km du domicile. A partir du 1er janvier, en revanche, le dispositif doit changer.

Un abonnement spécifique lycéen
« Cette gratuité ne concerne que 23 des 63 000 lycéens de la métropole, soit seulement un tiers. Nous allons mettre en place un dispositif qui ne se basera plus sur la situation géographique, mais sur le critère des revenus parentaux », plaide Eric Quiquet, vice-président (Verts) chargé des transports à Lille Métropole (LMCU). En revanche, la gratuité totale va disparaître. Depuis le 1er juillet, un premier abonnement spécifique lycéen a été mis en place : 18 €/mois. Ce qui pose problème au parti communiste. « La communauté urbaine de Lille est la seule agglomération à refuser le cofinancement proposé par la région pour maintenir la gratuité. C'est un recul social », dénonce Eric Bocquet, conseiller communautaire (PC). L'association de parents d'élèves FCPE est du même avis. « On tient au principe de gratuité, au moins pour les familles en difficulté », avoue sa trésorière Anne Mikolajczak. Eric Quiquet livre une autre analyse : « Le nouveau système va coûter moins cher à la collectivité et permettre d'offrir une offre complète englobant aussi les loisirs ».

Prolongement de l'aide

Depuis 1985, le conseil général finançait avec l'Etat ce dispositif de gratuité. Le conseil régional a pris le relais avec les collectivités locales. Sauf pour Lille Métropole. « Nous avons prolongé notre aide pour permettre à LMCU de mettre en place son dispositif », explique Patrick Kanner, président (PS) du conseil général du Nord.