« Revivre cela sera super éprouvant »

Gilles Durand

— 

Carole Salomé reste amère.
Carole Salomé reste amère. — M. LibeRT / 20 Minutes

Après trois jours d'audience tendue, le procès du meurtrier présumé de Clélia a été renvoyé mercredi soir, pour complément d'information. Les familles de l'accusé et de la victime devront attendre un nouveau procès. La mère de Clélia, Carole Salomé, a décidé de témoigner.
Que gardez-vous de ces trois jours de procès pour rien ?
Si l'enquête avait été menée correctement, ça nous aurait évité d'entendre des choses terribles de la part de l'avocat de l'accusé. C'est normal, il défend son client, mais dès le départ, il voulait faire ajourner ce procès.
Les lacunes de l'enquête vous ont-elles fait douter ?
Non, le procès a confirmé ma conviction. Mais il fallait un autre procès pour lever les doutes. Je ne l'attends pas sereinement car ce sera super éprouvant de revivre tout ça.
Avez-vous appris des choses ?
Oui, j'ai beaucoup appris. J'ai surtout la confirmation que l'accusé battait ma fille quand ils étaient ensemble. Elle ne m'avait rien dit, si ce n'est, une fois, « Tu sais, maman, tu ne le connais pas ». Je vais repartir à fond dans l'association que j'ai créée, pour prévenir toutes les jeunes filles que ce n'est pas normal de se faire frapper par son petit ami.