A priori, on peut se baigner dans l'eau du Nord

— 

Faire trempette à Boulogne-sur-Mer devient sans risque pour la santé. Voilà le principal enseignement qu'on peut tirer du classement des sites de baignade de la région, dévoilé hier. D'après les résultats d'analyses effectuées l'an dernier entre juin et septembre, sur 50 sites (dont 8 en eau douce), 17 sont de bonne qualité et 32 de qualité acceptable. Seul Tchicouparc ouvert l'an dernier à Saint-Laurent-Blangy, près d'Arras présente une eau momentanément polluée. Après vingt années de mauvaise qualité, même la plage boulonnaise a conquis ses vagues de noblesse. « Il y a vingt ans, seule la moitié des plages du littoral répondait aux normes, souligne l'Agence de l'eau. Une mauvaise qualité liée à l'insuffisance de l'assainissement des eaux usées ». La directive baignade de 2006 va d'ailleurs renforcer les exigences de qualité l'an prochain. Sept sites seront alors menacés de déclassement.G. D.