Nouvelles mises à l'épreuve pour étudiants

— 

Ils vont devoir se remettre à réviser. Une même mésaventure touche 800 étudiants nordistes de l'Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) et 2 800 étudiants en première année de médecine à Lille : une épreuve de leurs examens doit être annulée à cause d'une boulette. Dans le cas des candidats en master de l'IUFM, il s'agit de l'utilisation, à Villeneuve d'Ascq, d'une calculatrice dans l'épreuve de physique. Utilisation interdite qui oblige tout le monde à plancher une nouvelle fois.
A la faculté de médecine, c'est un QCM qui est en cause. Parmi les cinq réponses proposées, aucune n'était correcte. Cette originalité oblige la direction à suspendre les résultats du concours passé le 17 mai. « Pour des raisons d'équité », d'après la direction, l'épreuve de biophysique incriminée est reprogrammée le 15 juin. En attendant, une manifestation de mécontentement est organisée cet après-midi, à 14 h, par les étudiants, en face de la faculté de médecine.G. D.