Première permanence active contre l'hyperactivité à Lille

©2006 20 minutes

— 

L'association des parents d'enfants hyperactifs (Apeh) tient sa première permanence à Lille. Et le rendez-vous (tous les premiers mardis du mois) risque d'être couru, puisque selon Carole Perria, la présidente de l'association – mère d'un enfant hyperactif –, le phénomène touche 3 à 4 % des enfants scolarisés. En cause : un dysfonctionnement de deux zones du cerveau, responsable d'un déficit de concentration, d'un surcroît d'activité et d'un caractère impulsif. En résultent des problèmes de psychomotricité (difficulté à nouer ses lacets, à apprendre à écrire, etc.). « Les parents sont démunis », explique Carole Perria. Son objectif : « Informer les médecins et psychologues afin qu'ils puissent renseigner les familles. Et orienter ces dernières pour la prise en charge, par exemple chez un neuro-pédiatre. » O. A.

Aujourd'hui, de 14 h à 16 h 30 au 33, rue du Plat, à Lille. Rens. : www.apeh-asso.fr.st