Fini le régime sans selle à Lille

Gilles Durand

— 

Le V'Lille et les stations porteront les couleurs de la ville de Lille.
Le V'Lille et les stations porteront les couleurs de la ville de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Le V'Lille arrive. Martine Aubry, présidente de la communauté urbaine de Lille (LMCU) a officialisé hier le lancement du vélo en libre-service le 15 septembre*. « Ce projet est inscrit dans l'objectif d'augmenter la part d'utilisation du vélo dans la métropole qui doit passer de 2 % à 10 % d'ici à 2020 », souligne Martine Aubry. La gestion en est confiée à Transpole et les vélos seront fabriqués par B'Twin.

Dix mille vélos pour 2014. L'installation de la première station V'Lille commence aujourd'hui devant la station de métro Marbrerie. En septembre, 110 stations seront opérationnelles à Lille, Mons-en-Barœul et La Madeleine et 1 100 vélos disponibles en libre-service. A terme, en 2014, c'est une flotte de 2 000 vélos en libre-service et 8 000 en location longue durée (dont certains électriques) qui doit coloniser les rues de la métropole dans une dizaine de villes, de Lambersart à Wattrelos.

Des tarifs attractifs. Avec une première demi-heure gratuite, la quasi-totalité des déplacements ne coûtera pas un centime. Et les formules d'abonnement ne vont ruiner personne : 1,40 € la journée, 3 € par mois ou encore 36 € l'année avec un vélo à disposition. Un dispositif qui coûtera annuellement 6,8 millions d'euros à LMCU.