La Française de Mécanique craint la panne

— 

La Française de Mécanique en panne de moteur ? C'est la crainte affichée par le syndicat CGT, majoritaire dans l'entreprise de Douvrin, près de Lens, qui fabrique des moteurs automobiles pour PSA et Renault. Fin janvier, le directeur de La Française de Mécanique annonçait la mauvaise nouvelle lors d'un comité d'entreprise : Renault avait décidé de confier la construction de ses nouveaux moteurs en Roumanie et en Espagne. « Le problème, c'est que ces moteurs vont progressivement remplacer ceux qu'on fabrique ici », s'alarme Alain Labarre, secrétaire général CGT, mettant en péril l'emploi d'environ 200 à 400 personnes à plus ou moins long terme. La décision de Renault scandalise Bertrand Péricaud, président (PC) de la commission développement économique à la région. « Renault a touché quatre milliards de l'état, et décide impunément d'externaliser sa production », dénonce-t-il. La direction de La Française de Mécanique s'avoue « sans inquiétude » pour l'avenir.G. D.