« L’affaire évolue lentement, mais je ne vais pas lâcher »

© 20 minutes

— 

Habitant de Wervicq, interpellé à tort par le GIPN il y a six mois, sous l’oeil des caméras. Vous avez été mis hors de cause, ainsi que votre père. Où en êtes-vous aujourd’hui ? Nous avons porté plainte pour violation du secret d’instruction et de la présomption d’innocence contre la DST [Direction de la surveillance du territoire]. Nous avons été entendus pour la première fois par le juge Huard la semaine dernière. Quel est votre sentiment à l’issue de cette audition ? Je suis content. Cela soulage de pouvoir expliquer les conditions de notre interpellation et de notre garde à vue. L’affaire évolue lentement, mais je ne vais pas lâcher. Quel est votre objectif ? Je veux comprendre pourquoi notre arrestation a été médiatisée. Et nous voulons aussi être totalement réhabilités. Nous attendons désormais l’audition du directeur de la DST. Recueilli par C. B.