A Huriez, les ballons symbolisaient les conditions de travail qui s'envolent.
A Huriez, les ballons symbolisaient les conditions de travail qui s'envolent. — M.Libert / 20 Minutes

Lille

L'hôpital espère un peu de charité

Davantage de travail avec un effectif réduit. L'équation ne passe pas auprès de syndicats de la santé qui appelaient hier à manifester contre « la dégradation des conditions de travail »...

Davantage de travail avec un effectif réduit. L'équation ne passe pas auprès de syndicats de la santé qui appelaient hier à manifester contre « la dégradation des conditions de travail ». Devant l'hôpital Huriez à Lille, ils étaient une quinzaine à manifester à l'appel de la CFDT. « Dans certains services, le cadre de fonctionnement n'est même pas respecté », critique le syndicat. Reproche nuancé par la direction des ressources humaines du CHRU de Lille. « L'effectif des services de soins a globalement augmenté l'an dernier », assure l'hôpital. A Roubaix, près de la moitié du personnel était en grève pour protester contre le plan de redressement. « La suppression de 200 personnes est envisagée », s'inquiète le syndicat SUD. Inquiétude renforcée par le risque, pour l'hôpital, d'avoir à débourser 200 000 €, selon SUD. L'établissement est actionnaire à 8,6 % d'un groupement d'intérêt public de formation en difficulté financière.