Braquage de pro à l'explosif sur la N17

FAIT DIVERS Les malfaiteurs ont fui après l'attaque d'un fourgon blindé...

Olivier aballain
— 
Le trafic a été interrompu pendant plusieurs heures dans le sens Arras-Lens.
Le trafic a été interrompu pendant plusieurs heures dans le sens Arras-Lens. — M. LiBERt / 20 Minutes

Commando. Cinq braqueurs de fourgon ont semé la panique jeudi sur la RN 17 entre Arras et Lens, sans faire de blessés. Il était 15 h 15 lorsque les malfaiteurs ont fait exploser le convoi de fonds de la Loomis. Méticuleusement, ils avaient restreint la circulation sur une voie à l'aide de cônes de signalisation. Un camion benne était garé en travers de la route, et les malfaiteurs portaient des brassards « police ». « J'ai cru qu'il y avait eu un accident », témoigne Michel, arrêté dans le bouchon formé à l'arrière.

Détermination impressionante
Une fois le fourgon immobilisé, « ils ont placé un pain de plastic sur le pare-brise, on leur a fait comprendre qu'on allait sortir », raconte l'un des convoyeurs, encore sous le choc. Une attitude salvatrice, car la détermination des malfaiteurs, armés et cagoulés, est impressionnante. Avant de prendre la fuite, ils ont remonté la file de voitures bloquées pour en choisir deux, armes à la main. Les véhicules seront retrouvés plus tard à Angres et Ablain-Saint-Nazaire, brûlés. On ne savait pas hier soir si les enquêteurs étaient encore sur leur piste. Le montant du butin, évoqué sur France 3, avoisinerait le million d'euros. L'enquête a été confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire.

Loomis

C'est déjà un fourgon de la Loomis qui avait été détourné en 2009 par Tony Musulin, à Lyon. Comme celui d'hier, il sortait de la Banque de France.