Carte scolaire : la rectrice explique sans confirmer

© 20 minutes

— 

Prudence. L’annonce par les syndicats enseignants de la suppression de 636 postes dans l’académie de Lille a fait sortir de son silence, hier matin, Nicole Bensoussan, rectrice d’académie. « Ce chiffre est hypothétique. Le nombre de suppressions de postes doit encore être discuté avec le ministère, a-t-elle expliqué, en confessant tout de même que ces retraits s’expliquent par une baisse démographique. » L’académie comptera en effet 7 307 élèves de moins à la rentrée 2006. A cette politique quantitative, Nicole Bensoussan privilégie une politique qualitative pour la prochaine rentrée : « Nous affecterons 113 postes d’enseignants supplémentaires et 339 assistants pédagogiques dans les 28 collèges les plus en difficulté de l’académie. » « Difficile de faire mieux avec moins », conteste pour sa part Jean-Claude Millecamps, secrétaire départemental du Snes. « Depuis 1998, 3 565 postes d’enseignants dans le secondaire ont été supprimés. » « Ce n’est pas comme cela que l’on va réussir à réduire le nombre d’élèves par classe », confirme Pierre Laumenerch, du Snuipp. Les syndicats se rassembleront devant le rectorat demain, à 14 h 30, pour protester contre ces suppressions de poste. Anne Fauquembergue