LE retour de l'eau fait débat

Olivier Aballain

— 

La remise en eau du Peuple-Belge se fera jusqu'à l'ancien Hospice général.
La remise en eau du Peuple-Belge se fera jusqu'à l'ancien Hospice général. — M. Libert / 20 Minutes

Un pavé dans le canal. Alors que le projet de remise en eau du Vieux-Lille se dessine, peu de voix discordantes ont encore été entendues. Et pour cause : le retour de Lille vers son passé aquatique figurait dans les programmes de la majorité PS comme de l'opposition UMP aux municipales de 2008. Pourtant certains riverains s'organisent pour s'opposer au projet de recreusement du canal de la Basse-Deûle, avenue du Peuple-Belge.

« Un projet de ville »
« Une lubie » pour André Delepierre, de l'association « Sauvons les trottoirs de Lille » : « Vingt millions d'euros pour créer un canal en cul de sac en lieu et place d'un espace vert, c'est absurde. Pourquoi ne valorise-t-on pas les 14 000 m² de pelouse existant ? On les a volontairement laissés à l'abandon ». Des arguments que l'adjoint en charge du Plan bleu assure « entendre ». Mais Éric Quiquet estime qu'« on ne peut pas mettre un projet pour la ville entière en balance avec l'aménagement de pelouses ». L'élu met d'ailleurs en avant l'aménagement simultané de trois hectares d'espaces verts à la Citadelle. Au resto Envies de Saison, au bout du Peuple Belge, Valentine espère que le projet de la ville « apportera un peu d'animation dans le secteur. » C'est déjà le cas.

opposant

Déjà opposé à l'extension du stade Grimonprez-Jooris, André Delepierre assume : « Je connais mon quartier, je m'y implique c'est normal, non ? ».