« On ne laissera pas faire n’importe quoi à Mossley »

© 20 minutes

— 

Porte-parole du collectif hellemois pour l’aménagement de l’ancienne filature Mossley. Que reprochez-vous à la ville et à la communauté urbaine (LMCU) ? Le projet d’aménagement de Mossley semble déjà déterminé. La mairie et la LMCU ont bien demandé l’avis des habitants, mais ils connaissent mal ce lieu. Ça n’a pas de sens. Que pensez-vous des principes d’aménagement ? Il y a 360 logements prévus et c’est trop. On a peur qu’on fasse de cet endroit un lieu de rentabilité pour les promoteurs. Que préconisez-vous ? Sur un cahier mis à leur disposition, plus de quarante habitants ont donné leur avis. Ces écrits devraient être rendus publics par la ville et la LCMU. On va de toute façon organiser une réunion pour que les gens puissent s’exprimer. On ne laissera pas faire n’importe quoi. Recueilli par F. B.