« On choisit d’éduquer ces jeunes sous la contrainte »

© 20 minutes

— 

Secrétaire départemental du SNPES-FSU-PJJ pour le Pas-de-Calais. Votre syndicat s’est opposé à la mise en place des CEF. Pour quelles raisons ? Les CEF ne sont qu’une réponse pénale aux problèmes des jeunes. Il faut prendre en compte toute l’histoire qui a amené un mineur à commettre un acte répréhensible et pas uniquement son délit. Vous allez jusqu’à comparer ces centres à des « cocotte-minutes ». Pourquoi ? En les enfermant, on choisit d’éduquer ces jeunes sous la contrainte. Et on ne peut pas imaginer de solution éducative hors de la société. C’est pourquoi, en CEF, la durée de vie d’un éducateur est mince. Vos critiques portent aussi sur le coût de prise en charge d’un mineur ? Ces structures sont dévoreuses de budget. Et pendant ce temps-là, certains foyers ne sont même plus aux normes de sécurité. Recueilli par Vincent Vantighem