Les arts de la table en guise d’exutoire

© 20 minutes

— 

Plus éducatif que fermé. Chère à André Flajolet, député-maire (UMP) de Saint-Venant, la problématique éducative du centre sera axée sur les métiers de la restauration. « Les jeunes vivent en communauté. On leur demande par exemple de préparer leurs repas, précise Alain Weynans, le directeur de la structure. Ensuite, ils pourront commencer à se former aux métiers liés aux arts de la table. » Mais pas question de les y obliger. « Les gamins totalement réfractaires à cet univers auront d’autres possibilités. » La gestion des espaces verts et les métiers du bâtiment seront aussi au programme dispensé par six éducateurs spécialisés. « Il faut leur montrer qu’ils peuvent trouver d’autres centres d’intérêts », conclut André Flajolet. V. V. Dans la foulée de l’interdiction appliquée en Belgique depuis début janvier, plusieurs sociétés de la métropole lilloise ont pris la résolution de bannir totalement la cigarette de leurs locaux. Provost (250 salariés) et plusieurs sites de France Télécom ont ainsi fermé leur salle fumeur. « Nous ne sommes pas tabacophobes, précise Franck Monoyer, directeur général de Provost. Nous avons préféré anticiper d’éventuelles poursuites sur le tabagisme passif. » « Les sollicitations sur ce sujet se sont amplifiées ces derniers mois, constate Olga Kephalianos, médecin du travail dans la métropole lilloise, notamment suite à la jurisprudence de mai 2005. L’employeur est désormais tenu à une obligation de résultat sur la réduction du tabagisme passif. » Ce médecin vient d’ailleurs de déposer un programme régional de santé auprès de la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS). Le projet a pour but de financer la formation des acteurs de la santé au travail afin qu’ils mènent des actions de prévention. Et aussi de mieux aider les salariés dans leurs démarches de sevrage. L’entreprise Provost a préparé ses fumeurs six mois à l’avance à la disparition des espaces qui leur étaient réservés. Elle étudie aujourd’hui l’opportunité d’installer des abris à l’extérieur de ses bâtiments. Pour les irréductibles. Caroline Béhague