Ce que le nouveau décret doit modifier

— 

Le projet de décret ne révolutionne guère les règles actuelles de l'affichage publicitaire. En témoigne la limitation des panneaux qui passerait de 16 m2 à 12 m2. Or la plupart sont déjà sur ces normes (les fameux 4 x 3). Seule restriction pour les bâches de chantier, souvent plus grande, qui devront aussi s'adapter. Une mesure que dénonce le publicitaire Jean-Charles Decaux : « Ces publicités permettent de financer les travaux de monuments historiques qui en ont bien besoin », proteste-t-il.
De son côté, l'association des Déboulonneurs critique le maintien des véhicules publicitaires qui sont « une aberration écologique », estiment-ils. Et de regretter aussi que la règle sur les publicités lumineuses, qui doivent être éteintes entre minuit et 6 h du matin, ne s'applique pas au mobilier urbain.G. D.