Auchan réorganise ses postes à la baisse

© 20 minutes

— 

Perspectives maussades pour l’emploi dans la grande distribution. Vendredi, Force Ouvrière communiquera ses prévisions : chaque grande enseigne devrait supprimer 2 000 postes dans les deux années qui viennent. « Ces suppressions devraient se concentrer là où l’enseigne est la plus présente. Pour le groupe Auchan, ce sera à Lille », craint Arnaud Dekmeer, secrétaire FO Lille, délégué syndical à Auchan Leers. Depuis 2002, Auchan a commencé à réorganiser ses effectifs. Le groupe propose ainsi à une partie de son personnel administratif un reclassement dans les métiers dits en contact avec le public. Il estime à 2 500 au total le nombre de postes supprimés en six ans avec cette réorganisation. Devant les chiffres avancés par la direction, les syndicats restent méfiants. « Beaucoup de salariés pourraient quitter le groupe avant le 28 février, date de clôture du plan de sauvegarde de l’emploi. C’est le pendant de cette réorganisation estime Guy Laplatine, délégué syndical CFDT en charge d’Auchan France. Beaucoup de comptables et d’informaticiens ne souhaitent pas se retrouver en magasin, ce n’est pas leur métier. Et de toute façon, les postes proposés ne sont pas assez nombreux. » La direction d’Auchan tient à souligner que cette adaptation à l’évolution des métiers et des technologies se fera sans licenciement sec. Mais selon les syndicats, le pire reste à venir, avec la disparition programmée des hôtesses de caisse. Des tests de caisses en libre-service sont déjà en cours dans la métropole. Yves Asernal

embauche Auchan est le premier employeur privé de la région avec 14 000 salariés. Pour compenser en partie le turn-over et les départs en retraite, le groupe a annoncé pour 2006 l’embauche de 4 500 personnes.