Eoliennes : le vent tourne à Fruges

© 20 minutes

— 

Un grand pas en avant pour l’éolien dans la région. En décembre, la cour d’appel de Douai a autorisé la commune de Fruges (Pas-de-Calais) à accueillir le plus grand parc d’éoliennes (70 structures) de France à l’horizon 2007. Initié en 1999, ce projet a été contesté par l’association de défense de l’environnement Frugeois qui ne s’est, aujourd’hui, pas prononcé sur un éventuel pourvoi en cassation. De quoi conforter Jean-Jacques Hilmoine, le maire PS de Fruges, dans son choix : « Nous nous apprêtons à vivre d’excellentes années. Les éoliennes vont rapporter chaque année à la communauté de communes entre 1,6 et 2 millions d’euros à travers la taxe professionnelle, sans parler des créations d’emplois probables. » Des retombées économiques que ne négligent pas, non plus, les habitants du canton : « On s’attend à accueillir les ouvriers dès le début des travaux, note Nadine, gérante de l’Auberge du cheval noir proche de la place du village. On est en train de refaire toutes les chambres. » Même son de cloche chez Christine, chef d’une entreprise de terrassement en rase campagne : « On va être cernés par les éoliennes. Mais ça ne me dérange pas. » Seuls opposants : l’association de défense de l’environnement du Pas-de-Calais et les chasseurs du secteur semblent isolés. La première éolienne devrait tourner en novembre. Sa construction ne débutera qu’en juillet afin de permettre aux perdrix du coin de nicher sereinement. A. Fauquembergue et V. Vantighem

les chiffres 10 % de l’énergie éolienne française est produite dans le Nord-Pas-de-Calais (50 Mégawatts). 77 % du territoire régional possède une force de vent suffisante pour accueillir des éoliennes. 150 000 ménages seront alimentés par l’énergie produite par les 71 éoliennes de Fruges installés à l’horizon 2007. 1,5 à 3 MW Puissance produite chaque heure par une éolienne. Un réacteur nucléaire fabrique dans le même temps 900 MW.