Eurolines va concurrencERla SNCF

Olivier Aballain

— 

Eurolines compte vendre 2 000 billets par semaine entre villes françaises.
Eurolines compte vendre 2 000 billets par semaine entre villes françaises. — M. Libert / 20 Minutes

Une pierre dans le jardin de la SNCF. Selon nos informations, la société de bus Eurolines lancera d'ici la mi-mars la commercialisation de billets Paris-Lille-Valenciennes. En raison du monopole de la SNCF sur le transport terrestre, Eurolines était jusqu'à présent cantonée aux liaisons internationales. Mais un décret de novembre 2010 autorise dorénavant le « cabotage » : vendre, sur des lignes internationales, des billets entre deux villes françaises.

Tarifs avantageux
De Marseille à Perpignan, en passant par Grenoble, Lyon et Montpellier, onze destinations seront accessibles à Lille. Le service doit démarrer à la mi-mai. « Les tarifs seront inférieurs de 50 % aux offres de la SNCF », promet Eurolines.
Un argument qui séduit, en gare de Lille-Flandres. « Si c'est moins cher je suis preneuse », indique Sonia, 25 ans, qui va souvent à Paris. Loubna, 23 ans, est sur la même ligne : « Je fais déjà du covoiturage, la route c'est pas si long ». Pour Paris , cela fait 2 h 30 de trajet sur route au lieu d'une heure par le rail : « Si je n'avais pas de sous je serai intéressé, résume Stéphane, 40 ans. Mais je préfère aller plus vite. » Même Dominique Plancke, le président (Verts) de la commission Transport au Conseil régional (financeur des TER), n'y trouve pas à redire : « Remplir des bus qui roulent déjà, c'est positif. Il y aura moins de voitures sur les autoroutes. » Selon Eurolines, les bus ne sont remplis qu'aux deux tiers sur les liaisons internationales.

législation

Le décret du 13 novembre 2010 autorise le transport de voyageurs en autocar entre deux villes françaises, à condition que les ventes de billets nationaux ne dépassent pas 50 % du chiffre de la ligne sur laquelle s'opère le cabotage. Les régions ont deux mois pour s'opposer à l'ouverture d'une ligne, pour protéger un service public.