Lille

Le coup de pouce régional à la filière bois

Le bois est l'avenir de l'homme. La région en est persuadée. Hier, l'institution a présenté plusieurs projets pilote représentant la vitrine du savoir-faire régional. La salle Grémaux à Lezennes...

Le bois est l'avenir de l'homme. La région en est persuadée. Hier, l'institution a présenté plusieurs projets pilote représentant la vitrine du savoir-faire régional. La salle Grémaux à Lezennes, par exemple. « La poutre est révolutionnaire et montre qu'on peut mettre bout à bout du peuplier, un arbre considéré comme du caoutchouc et qui pousse bien dans nos régions », souligne Emmanuel Cau, vice-président (Verts), chargé du dossier à la région. Un an après la signature du contrat de filière bois (3,7 millions de subventions en 2010), la région s'apprête à lancer de nouveaux appels à projet pour multiplier les constructions innovantes. « Ce sont des coups de pouce, poursuit Emmanuel Cau. On espère que d'ici quelques années, cette filière se développera sans subvention. »
Même si le plan de boisement est au point mort ? « Environ 80 % de notre ressource forestière partent à l'étranger. On perd cette plus-value », précise Emmanuel Cau. Le Nord-Pas-de-Calais, malgré ses 28 000 emplois dans la filière, manquerait de manufactures pour le bois. Mais pas de clients. « Que ce soit en bois de chauffage ou en matériel de construction, le bois revient à la mode », témoigne Emmanuel Nattier, gérant d'un magasin à Tourcoing. « L'avantage de cette filière, c'est qu'elle aura toujours besoin de main-d'œuvre », lance Bernard Manouvriez, bûcheron à Seclin.

énergie

Montrer de quel bois on se chauffe. A Lille, une chaudière à bois devrait remplacer le gaz à partir de 2013, dans le quartier du Mont-de-Terre. Le projet est en phase d'étude jusqu'à la fin de l'année, malgré l'opposition d'une association de riverains. « Les émissions en CO2 seront neutres », assure pourtant Philippe Tostain, élu (Verts) chargé du dossier à la mairie.