« Un manque de connaissance des pratiques sportives »

— 

DR

uy Dragon
Rapporteur du conseil économique social et environnemental régional (CESER)
Quelle est la situation

du sport dans la région ?
En terme d'infrastructures, nous sommes l'avant-dernière région de France. En 2008, la région possédait trois équipements pour mille habitants quand il y en avait, en moyenne, 5,5 en France. Il y a aussi un manque de connaissance des pratiques sportives et de coordination des financements publics en région.

C'est un problème pour développer le sport...
Tout à fait. De plus en plus de personnes pratiquent sans faire de compétition. Or, les subventions dépendent encore trop des résultats obtenus. Il faudrait prendre en compte le nombre de licenciés et le développement du sport loisir individuel.

Que préconisez-vous?
La création d'un observatoire permettant de recenser les besoins, territoire par territoire. En parallèle, on propose la mise en place d'une conférence régionale annuelle du sport qui évoquerait les grands événements susceptibles d'être médiatisés. On a vu la difficulté d'un meeting réputé comme Liévin à boucler son budget, ce n'est pas normal.