Mauvaises relations commerciales

— 

Le service après-vente reste plutôt mal garanti. Hier, l'association UFC-Que choisir a dévoilé, comme chaque année, son hit-parade régional des quelque 3 500 litiges recensés en 2010. Qu'il s'agisse de travaux avec des artisans, d'agences de voyage ou d'auto-écoles, les relations commerciales sont toujours aussi tendues entre professionnels et consommateurs (753 litiges). Anciens bons clients de l'UFC-Que Choisir, les opérateurs de télécommunications rentrent dans le rang avec près d'un tiers de contentieux en moins. « A force d'être épinglé par notre association, ils répondent un peu mieux aux clients », estiment Robert Bréhon, président de l'UFC.
En revanche, les compagnies d'assurances semblent requinquées et effectuent une belle remontée avec une augmentation de 15 % des litiges par rapport à 2009. Un nouveau phénomène apparaît : les différends sur l'énergie, l'eau et les déchets. « On surveille de près », prévient l'UFC. G. D.