Réduire les temps de parcours vers Lille

Gilles Durand

— 

Le TER-GV va pouvoir désormais relier Lille à Rang-du-Fliers.
Le TER-GV va pouvoir désormais relier Lille à Rang-du-Fliers. — M.Libert / 20 Minutes

Le TER-GV fait du rab. C'est aujourd'hui que les voyageurs du côté de Berck-sur-Mer et Rang-du-Fliers vont pouvoir profiter pour la première fois du trajet vers Lille en TER-GV. Un temps de parcours raccourci de plus d'une demi-heure. Dix ans après la mise en place de ce service, le TER-GV a prouvé son efficacité.

Des débuts difficiles. Dominique Plancke, président (Verts) de la commission transport à la région, a connu les débuts. « A l'époque, nous avions mis en place ce dispositif contre l'avis de la direction nationale de la SNCF qui ne voulait pas de mélange entre TER et TGV, explique-t-il. Heureusement que nous avions le soutien de la direction régionale qui a vu l'intérêt pour les voyageurs de ce genre d'offre*. » Aujourd'hui, 3 200 personnes l'utilisent chaque jour, dont la moitié sur la ligne Lille-Calais-Boulogne.

Un gain de temps précieux. Lors du comité de ligne, qui s'est tenu samedi à Boulogne-sur-Mer, deux personnes expliquaient que, sans ce mode de transport, elles se seraient retrouvées au chômage quand leur travail a été transféré à Lille.

Saturation entre Arras et Lille. L'unique TER-GV Arras-Lille arrive à saturation avec 500 voyageurs quotidiens. « Un seul train, ce n'est pas suffisant », avoue Dominique Plancke. Le nouveau cadencement, mis en place l'an prochain, va impliquer la remise à plat des horaires y compris ceux du TER-GV.

Electrification des voies. Il a fallu deux ans et demi de travaux pour relier Rang du Fliers à Boulogne par l'électricité : 40 km pour un coût de 73,5 millions d'euros, dont 90 % payés par la région. Le prochain gros chantier prévoit l'électrification des voies entre Calais et Dunkerque. Il doit se terminer en 2014.

Pas de TER-GV dans l'Avesnois. En revanche, le secteur va bénéficier de 200 millions d'euros d'investissement pour accélérer les lignes vers Maubeuge et Fourmies. Objectif : gagner un quart d'heure. « A l'avenir, tous les Maubeuge-Lille doivent mettre 1 h 05 », plaide Dominique Plancke.

Eurostar

Le torchon brûle entre la SNCF et la maire de Frethun, où est installée la gare TGV de Calais. En cause, une modification des horaires sur le trajet de l'Eurostar à partir du 1er janvier. Certains voyageurs manifestent leur colère ce soir à Lille Europe.