Un peu plus de nordistes en 2040

— 

Le Nord-Pas-de-Calais ne se dépeuple pas. Il n'y a pas que du négatif dans les projections de l'Insee pour la région d'ici 2040. Certes, le Nord-Pas-de-Calais est l'un des territoires les moins dynamiques de France dans l'absolu, puisque selon l'Insee il ne devrait gagner que 3,2 % d'habitants entre 2007 et 2040 (contre +14,5 % en France), pour atteindre 4,149 millions de nordistes. Seules la Lorraine et la Champagne-Ardennes font moins bien. Mais le solde migratoire, lui, devrait s'améliorer. La différence entre les sorties de la région et les installations est historiquement très négative : -56 400 projetés sur la période 2007 à 2012. Grâce à la diminution du nombre de départs, le déficit ne devrait pas dépasser les 43 000 pour la période 2037-2042. Selon l'Insee, cela est dû principalement au vieillissement de la population, ce qui induit une « contraction » des fluc migratoires. Mais la région garde sa force : elle conservera en 2040 la population la plus jeune de France avec 42 ans de moyenne.o. a.