« délocalisation responsable »

Recueilli par Gaëtane Deljurie

— 

Le business raisonnable est le cheval de bataille de Philippe Vasseur.
Le business raisonnable est le cheval de bataille de Philippe Vasseur. — M. Libert / 20 Minutes

Aujourd'hui, la 4e édition du World Forum de Lille a programmé un débat sur la « délocalisation responsable ». Philippe Vasseur, le président du réseau Alliances, en explique le concept.

Délocalisation et responsable sont-ils deux mots compatibles ?
C'est une stratégie qui permet aux entreprises de rester compétitives, tout en conservant leurs sièges et leurs technologies dans leur pays d'origine.Une entreprise ne peut pas toujours exporter depuis la France, pour des raisons de coût, de délai ou de respect de la planète. Les entreprises responsables peuvent être amenées à délocaliser pour se rapprocher des marchés convoités.
Quelques exemples ?
Décathlon impose une charte sociale à ses sous-traitants à travers le monde. Auchan étend sa politique d'actionnariat salarié à la Chine. Arc International n'a peut-être pas réussi à prendre le virage de la mondialisation, mais maintient le dialogue avec ses salariés et continue à investir sur son site nordiste.
Il faut garder espoir, alors ?
Le World Forum vise justement à échanger sur le sujet. Mais il faut garder à l'esprit que défendre le pouvoir d'achat se fait souvent au détriment de la planète.

Manifestation

A l'appel de la CGT, une trentaine de personnes manifestaient, hier matin à partir de 8 h, devant Lille Grand Palais. Le syndicat entendait, par cette action, « accueillir » les grands patrons.