La vaccination contre la méningite bat son plein

— 

« On a commencé il y a une semaine, on sature déjà », souffle Dorothée Descamps, secrétaire du centre polyvalent de santé universitaire. La campagne de vaccination, lancée à l'université catholique de Lille après quatre cas déclarés de méningite C, a déjà permis de piquer 1 700 étudiants, sans oublier les 400 qui ont fait appel à leur médecin durant les vacances. Rien que vendredi après-midi, plus de 500 étudiants ont été vaccinés. Avec la fin des vacances, les files d'attente devraient encore s'allonger ces jours-ci. Deux étudiants en médecine pourraient venir en aide à partir du 15 novembre. « De nombreux étudiants ont pris conscience du danger », constate Manon Polaniok, en première année médecine. « Une hospitalisation peut aussi avoir des incidences sur les études, alors mieux vaut prévenir », analyse sa camarade Hélène Dumortier. L'Agence régionale de santé espère vacciner la majeure partie des 22 000 étudiants du campus d'ici au 26 novembre.Gaëtane Deljurie