Des cas de méningite à l'université catholique de Lille

SANTE Une campagne de vaccination a été lancée...

Gilles Durand

— 

Cinq cas de méningite de type C se sont déclarés entre le 2 et le 23 février chez des enfants à Fayl Billot, une commune haut-marnaise de 1.600 habitants où a été lancée une campagne de vaccination, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture à Chaumont.
Cinq cas de méningite de type C se sont déclarés entre le 2 et le 23 février chez des enfants à Fayl Billot, une commune haut-marnaise de 1.600 habitants où a été lancée une campagne de vaccination, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture à Chaumont. — Mario Tamma AFP/Getty Images/Arch.

La méningite C* s’invite à l’université catholique de Lille. L’institution a lancé, ce mercredi, une campagne de vaccination massive pour ses étudiants. En moins d’un mois, quatre cas de cette maladie infectieuse ont été décelés. Chaque fois chez des étudiants de la catho.

«Nous dépassons le seuil épidémique, explique Pascal Forcioli, directeur général adjoint de la santé publique. Pour éviter la propagation de la bactérie, nous incitons les 22.000 étudiants à se faire vacciner». 

Un dispositif a donc été mis en place au centre plyvalent de santé universitaire, situé en face de la Catho. «Nous avons déjà eu affaire à cette maladie dans quelques écoles, mais jamais à aussi grande échelle», avoue Carole Ben Brahim, directrice de la santé publique. L’an dernier, la méningite C a tué une trentaine de personnes en France.

* Il existe trois autres types de méningite en France.