La direction de Wauquiez y croit encore

— 

Les salariés de Wauquiez toujours dans l'expectative. Aujourd'hui se tient à Neuville-en-Ferrain, un comité d'entreprise dans le chantier naval en redressement judiciaire depuis une semaine. « On espère enfin rencontrer l'administrateur judiciaire », note Jean-Christophe Cordonnier, de la CGT. D'autant que les 67 salariés n'ont toujours pas touché l'accompte sur salaire, versé en général le 20 du mois. « Nous avons des problèmes de trésorerie, confirme Hugues Thiébaut, président de Wauquiez. Mais nous disposons d'un peu de temps ». La priorité, c'est de trouver un repreneur avant le prochain rendez-vous au tribunal de commerce à la mi-décembre. « Nous avons des contacts, assure Hugues Thiébaut. J'ai bon espoir car nous sommes redevenu un chantier artisanal qui ne peut que monter en qualité ». Un constat que ne partage pas un ancien collaborateur qui estime au contraire que « la marque haut de gamme s'est fortement dévalorisée ces dernières années ».G. D.