Vanneste au ban de l'UMP à cause du FN

POLITIQUE Le député du Nord voulait ratisser large à droite...

Notre rédaction lilloise
— 

La direction nationale de l'UMP a annoncé vendredi qu'elle examinerait en bureau politique les déclarations du député du Nord Christian Vanneste prônant, «à moyen ou long terme» l'émergence d'une «droite large» regroupant le centre, l'UMP mais aussi le Front national. «Ses déclarations (...) seront examinées par un prochain bureau politique (exécutif de l'UMP) qui en tirera les conclusions nécessaires», a précisé le porte-parole adjoint Dominique Paillé.

«Notre secrétaire général (Xavier Bertrand) est clair et a toujours dit que ça n'est pas parce qu'on changeait le prénom du chef (Marine pour Jean-Marie Le Pen) que le Front national changeait de valeurs», a-t-il ajouté. Le député copéiste Yves Jego avait demandé au patron du parti présidentiel «d'engager sans délais une procédure d'exclusion» de Christian Vanneste, jugeant «indispensable que l'UMP mette très rapidement un terme, sans ambiguïté, à la tentative de résurgence de ce débat nauséabond».