Un centre d'insertion sociale au cœur d'un scandale financier

— 

L'association roubaisienne Essor-Espoir le reprend. Hier, Nord Eclair dévoilait la comparution au tribunal correctionnel de Lille, début de l'année prochaine, de l'ancien directeur de cette structure engagée dans l'insertion sociale. Il est soupçonné d'avoir détourné 400 000 € entre 2004 et 2009. Des malversations comptables débusquées par la brigade financière de Roubaix. Le directeur aurait notamment, oublié de déclarer vingt-cinq de ses trente salariés, d'après Nord Eclair. L'association a d'ailleurs frôlé le dépôt de bilan. « Nous avons fait le nécessaire pour résorber la dette auprès des organismes sociaux comme Pole Emploi ou l'Urssaf », explique le nouveau directeur, Stéphane Ekker, qui présentait son plan de relance, samedi, lors de l'assemblée générale. Arrivé en août comme chargé de mission, Stéphane Ekker a décidé avec les administrateurs de mettre en place des « garde-fous », dont la validation par un commissaire aux comptes., pour un nouvel essor.