Le projet d'incinérateur remis en cause

— 

Coup d'arrêt pour le projet Flomaval, à Arques. Mardi, le tribunal administratif de Lille a annulé l'autorisation de construction du site d'incinération datant du 25 juin 2008. Cette décision ne ne marque pas pour autant la fin des travaux engagés depuis plus d'un an, mais elle confirme les inquiétudes des opposants à ce projet.
De nombreuses manifestations avaient vu le jour à l'époque. Même le géant agroalimentaire Bonduelle avait brandi la menace d'une fermeture de son usine voisine, à cause des risques de pollution. « C'est un soulagement et un répit pour tous ceux qui se sont mobilisés : associations, riverains, élus et syndicats », souligne la sénatrice Marie-Christine Blandin (Verts) dans un communiqué. L'an dernier, c'est un élu des Verts d'Hazebrouck, Thierry Willaey, qui avait déposé ce recours contre Flamoval. Contacté, le syndicat mixte Flandre-Morinie, qui porte le projet d'incinérateur, attend de connaître les aspects du jugement pour s'exprimer.G. D.