La mobilisation va servir de test

Gilles Durand

— 

Une partie du port dunkerquois en grève.
Une partie du port dunkerquois en grève. — M. Libert / Archives 20 Minutes

Le mouvement de grève de demain contre la réforme des retraites pourrait s'étendre. Un collectif lillois pour la « grève générale » était réuni vendredi soir à la maison de quartier de Vauban-Esquermes, pour en discuter : une cinquantaine de personnes bien décidées à durcir l'action. « Une grève générale ne se décrète pas, mais elle se prépare », lançait le syndicaliste SUD, Vladimir Nieddu, à la tête de ce collectif.

Les étudiants et lycéens menacent
Depuis quelques jours, des collectifs lycéens et étudiants menacent aussi de se mettre en grève. L'exclusion provisoire, vendredi, d'un élève du lycée Pasteur qui distribuait des tracts, a fait monter la tension d'un cran. Le mot d'ordre : piquet de grève dès mercredi matin, lendemain de la manifestation.La CGT métallurgie régionale, réunie ce matin à Douai, sera peut-être sur la même longueur d'ondes, en décidant d'une grève générale reconductible De leur côté, les dockers dunkerquois n'ont pas attendu. Ce week-end, le port Est était entièrement paralysé. Demain, des perturbations sont à prévoir dans les transports en commun et sur les services de navigation de l'aéroport de Lesquin. La SNCF, qui pourrait aussi entamer une grève reconductible, annonce un TGV et un TER sur trois demain.