Et Villeneuve-d'Ascq vit le jour

— 

La naissance d'une ville nouvelle. C'est à une séance particulière que l'UGC Ciné-Cité de Villeneuve-d'Ascq convie ses spectateurs ce soir, à 19 h 30. Le nouveau cinéma de la métropole, tout récemment construit, se penche sur la mémoire de la ville qui l'a vu naître, en diffusant un documentaire de Déborah Raimbault et Dominique Regueme, Villeneuve-d'Ascq, la conquête de Lille-Est. Cinquante-deux minutes à traquer les impressions des fondateurs et les images d'archives d'une ville qui fête ses 40 ans cette année.
A l'époque, architectes et urbanistes de l'établissement public de Lille-Est (Epale), sous l'impulsion de l'Etat, inventent une nouvelle cité, sous l'œil de la Communauté urbaine de Lille naissante. La Cité scientifique, puis le quartier Triolo voient le jour. Le jeune Gérard Caudron devient maire. L'utopie trouve ses limites. Le lac du Héron est sauvé du béton. Pédagogique à souhait, le documentaire manque de chaleur, mais pas d'intérêt.G. D.