Lille, capitale mondiale des textiles composites

— 

Un exemple de textile composite.
Un exemple de textile composite. — DR

Il n'y a pas que la culture dans la métropole. Le rayonnement international de la capitale des Flandres passe aussi par les sciences. La preuve ? Du 25 au 29 octobre, Lille Grand Palais accueillera la crème des chercheurs mondiaux en matériaux composites à l'occasion de Texcomp, le congrès international des textiles composites. Des industriels d'envergure (Boeing, Safran… et même la Nasa !) seront aussi de la partie pour rappeler que l'assemblage du textile à d'autres matières comme le plastique ou le carbone offre de nouveaux horizons en termes de performance et de légèreté. La moitié de la masse du dernier A 350 d'Airbus est ainsi constituée de textiles composites.
C'est la première fois que ce colloque se tient en France. « Cela doit beaucoup à la qualité de l'environnement régional », souligne André Beirnaert, le président d'Up-Tex. Depuis cinq ans, le pôle de compétitivité des textiles innovants réunit établissements de recherche et industriels autour d'une soixantaine de projets. A Texcomp, Clémence Rawas, responsable R&D de Duflot Industrie, présentera lors d'un atelier ses réalisations pour l'automobile à partir de fibres thermoformées. Entre 2004 et 2008, la PME de Caudry (60 salariés) s'était déjà illustrée en coordonnant un projet européen de matériaux flexibles (Flexifunbar). Thierry Butzbach